Aller au contenu
Accueil » Implantation dentaire : Tout savoir !

Implantation dentaire : Tout savoir !

    Une implantation dentaire permet d’ajouter des racines artificielles (implants) destinées à remplacer des dents manquantes. Ils sont faits en titane biocompatible et ne déclenchent aucune réaction allergique. 

    Les implants dentaires permettent de retrouver des capacités normales de mastication tout en profitant d’un résultat esthétique irréprochable.

    Qu’est ce qu’une implantation dentaire ?

    Les implants dentaires se présentent sous différentes formes et sous différentes tailles afin de s’adapter aux besoins et à la pathologie de chaque patient. Cette grande diversité permet de garantir une intégration parfaite de l’implant pour obtenir la meilleure résistance et la meilleure longévité à l’implant.

    Une fois l’implant installé, nous devons le recouvrir par une couronne, un bridge ou une prothèse fixe/amovible pour procurer les mêmes sensations et remplir les mêmes fonctions que les dents naturelles.

    Types d’implantation dentaire

    Une implantation dentaire permet d’ajouter des racines artificielles (implants) destinées à remplacer des dents manquantes. Ils sont faits en titane biocompatible et ne déclenchent aucune réaction allergique. 

    1- Implantation dentaire « Classique »

    L’ implant dentaire conventionnelle est une méthode classique universelle, dans laquelle, après l’insertion (implant dentaire) de l’implant dans l’os spongieux (l’os mou), une période de 6 mois à 1 an est nécessaire pour obtenir l’ostéointégration avec l’os.

    La pose d’implants dentaires requiert un niveau de masse osseuse suffisant afin de favoriser la bonne ostéointégration de l’implant dans l’os de votre mâchoire.

    Si vous n’avez pas assez d’os, une greffe osseuse ou sinus lift est à envisager afin de rendre la pose d’implant dentaire possible.

    2- Implantation dentaire « Basal »

    Lorsqu’un implant traditionnel nécessite une ostéo intégration (cicatrisation de l’os) dans la partie spongieuse de l’os, l’implant basal lui vient se fixer comme une vis dans la partie dure et minérale de l’os. Cette partie de l’os ne s’ostéo-intègre pas.

    L’implant dentaire basal devra donc être mis en charge immédiatement afin que la prothèse agisse comme une liaison entre chaque implant basal. Ainsi garantir la bonne répartition des forces masticatoires sur la totalité de la mâchoire.

    Il est généralement utilisé à la place d’implants classiques quand il y a un manque osseux, pour éviter la greffe. Afin de permettre au patient de recevoir une couronne ou un bridge fixe directement après la pose de l’implant.

    3- Implantation dentaire « Zygomatique »

    Les implants zygomatiques sont un type particulier d’implant dentaire. En effet, contrairement aux implants réguliers, les implants zygomatiques sont conçus pour être fixés dans l’os zygomatique (l’os des pommettes) plutôt que l’os de la mâchoire.

    Mais pourquoi fixer l’implant à cet endroit ? Certains patients ont un os de la mâchoire insuffisant pour supporter un implant dentaire régulier. L’implant zygomatique constitue donc une alternative à la greffe osseuse.

    Cependant, comme chaque patient présente une morphologie différente, les implants zygomatiques pourraient fonctionner pour une personne, mais pas pour une autre. Cela revient au chirurgien maxillo-facial de déterminer quelle est la meilleure solution pour traiter son patient.

    Qui est concerné par la pose d’un implant ?

    Les personnes concernées par l’implantation dentaire sont celles qui ont perdu ou vont perdre une ou plusieurs dents.

    Par exemple :

    • Les patients souffrant de maladies parodontales évoluées :  les maladies parodontales sont celles qui touchent l’os et la gencive. Lorsqu’elles sont évoluées, la dent ne tient plus dans l’os. On appelle cela communément le déchaussement dentaire. L’implantation basale est alors conseillé.
    • Les fractures lorsque la fracture touche un bout de racine et que la dent n’est pas soignable.
    • Les gros kystes dentaires qui altèrent la racine de la dent.
    • Les personnes âgées qui portent un dentier amovible mais qui ne le supportent pas.

    Implantation dentaire : Les Etapes ?

    Vérification de l’état de santé

    Vérifier la compatibilité de l’état de santé du patient avec les médicaments administrés. En effet, une prise de sang est demandé pour vérifier des données médicales importantes pour le chirurgien(Globule (complet) Glucose Cholestérol Calcium ESR (Taux de sédimentation des érythrocytes).

    La réussite de l’implant basal passe avant tout par un bon diagnostic. Le service préopératoire de Sourire Dentaire réalise une expertise gratuite avant la venue du patient garantissant un minimum de changement de plan de traitement.

    Consultation

    Sur place, la simulation morphologique permet une chirurgie dentaire de qualité et de grande précision. La radio panoramique le scanner dentaire 3D sont réalisés avant la consultation permettent la reconstitution numérique des arcades dento-maxillaires.

    La stratégie de traitement, la taille et la forme de l’implant basal à poser sera déterminé à ce moment par notre chirurgien Professeur Gassan expert en implantation dentaire basale depuis plus de 25 ans.

    La consultation avec le chirurgien-dentiste permettra de confirmer le plan de traitement. Le rendez-vous avec le prothésiste permettra de choisir l’esthétique des dents. (Forme / couleur / taille).

    Pose des implants dentaires

    L’opération chirurgicale, qui consiste à poser les implants basaux, commence par l’extraction des dents. Ensuite, une plastie gingivale est réalisé (traitement des tissus mous évitant la rétractation de la gencive). Le chirurgien-dentiste pose chaque implant basal aux emplacements prédéfinis par l’étude 3D dento-maxillaire.

    Cette intervention est peu douloureuse mais relativement longue. Afin qu’elle se déroule dans les meilleures conditions nous proposons une anesthésie locale car l’anesthésie générale est normalement interdite pour cette intervention (dérogation possible).

    L’implant basal est très peu invasive car la perforation est réalisée à l’aide d’un foret d’à peine un millimètre. Cela permet de guider l’implant basal qui viendra ensuite prendre sa place naturellement dans le tissu osseux. Son placement est indolore, rapide et sans effusion de sang. A l’inverse de l’implant traditionnel, dont le forage est très large, il n’est pas nécessaire de décoller la gencive en implantologie basale.

    L’implantation dentaire basal vient s’auto-implanter avec un minimum de traumatisme sur le tissu osseux. En effet, comme une vis auto perforante, il va suivre la micro perforation qui lui sert de guide.

    • S’il n’y a pas eu d’extractions, la gencive ne présente aucune lésion postopératoire.
    • S’il y a eu extraction de la dent, l’implant va venir s’implanter dans l’alvéole dentaire. Dans la plupart des cas, il n’est pas nécessaire de procéder à un décollement de la gencive.

    L’implant basal atteint la seconde couche de la corticale de l’os (d’où son nom d’implant bi-cortical). La corticale osseuse est présente partout, mais on la retrouve dans de plus amples quantités sur la mâchoire supérieure, sous la cloison nasale et en zone zygomatique (au niveau des dents de sagesse de la mâchoire supérieure). Sur la mâchoire inférieure, elle est présente surtout sur la zone frontale.


    EXEMPLE POSE DES IMPLANTS BASAUX

    Plastie gingivale

    Pendant la pose de l’implant basal et pour diminuer le risque de résorption de la gencive et qu’un vide ne se crée entre le bridge et la gencive après la pose de l’implant dentaire basal, une plastie gingivale est réalisée (en cas d’extraction uniquement).

    Le chirurgien-dentiste va accélérer le processus naturel de cicatrisation en régularisant les crêtes post-extraction par le biais de sutures. De cette manière, la cicatrisation atteindra 90% 48 heures après les extractions et la pose des implants.

    La plastie gingivale est accompagnée d’un assainissement complet de la gencive et d’un curetage des éventuelles infections ou poches parodontales présentes. Pour les patients qui présentent déjà un manque de gencive important le bridge dentaire peut comporter une fine partie de fausse gencive (1mm) imitant parfaitement la gencive naturelle et ce afin d’harmoniser la connexion entre le bridge et la gencive. C’est avec le prothésiste dentaire que cette question est évoquée au cas par cas.

    Prise d’empreinte et modélisation

    Les mesures prises après la pose de l’implant basal nécessitent une grande précision. Pendant les heures qui suivent l’opération, les techniciens de nos laboratoires, à l’aide d’équipements comme un scanner 3D, réalisent une modélisation des mâchoires afin de garantir un équilibrage précis de l’occlusion.

    VOIR LE TRAVAIL DE MODELISATION

    Choix de la forme et de la couleur des dents

    Après avoir choisi la couleur, la taille et la forme de ses futures dents, le patient est prêt pour la prochaine étape. Le lendemain de la pose des implants dentaires basaux à lieu l’essai en bouche des couronnes. Ce procédé unique mis au point par l’International Implant Foundation permet au patient de juger en bouche le futur résultat esthétique de ses dents.

    Les techniciens et le prothésiste dentaire peuvent modifier ainsi la forme, la taille, l’inclinaison et le placement des dents en fonction des souhaits du patient et des contraintes physionomiques. Ce n’est qu’à partir de la validation de l’esthétique par le patient que les techniciens du laboratoire entament la fabrication du bridge final. 48 heures seront encore nécessaires avant que les nouvelles dents soient prêtes.

    Fixation de la prothèse

    Après 3 essais et corrections et de nombreuses prises de mesures précises de l’occlusion et de la jonction avec la gencive, la prothèse est fixée sur les implants basaux.

    Ensuite, l’étape très importante qu’on appelle l’articulation permet les derniers détails pour que le patient est la bonne articulation et les bons contacts entre les deux mâchoires.

    Le patient peut manger normalement 3 heure après la fixation.

    VOIR NOS RESULTATS

    Si vous avez des question ou si vous souhaitez obtenir un devis, n’hésitez pas à nous contacter !

    2 commentaires sur “Implantation dentaire : Tout savoir !”

    1. Retour de ping : Implant dentaire prix remboursement et risques

    2. Retour de ping : Prix des implants dentaires - Sourire Dentaire

    Les commentaires sont fermés.